Agenda

Multiculturalité et prévention des blessures identitaires

Campagne de mobilisation et de réflexion organisée par le GAFFI (Groupe d’Animation et de Formation pour Femmes Immigrées)

PNG - 255.7 ko

autour de :
-  la recomposition de nos sociétés multiculturelles contemporaines en mouvement, marquées par une actualité violente (attentats, montées des extrêmes droites),
-  la prévention des blessures identitaires. Comment se créent ces blessures ? Comment les prévenir ?

Cette campagne s’appuie sur l’organisation de débats auprès des écoles secondaires et supérieures, auprès du public et des professionnels des asbl liées à la cohésion sociale et l’éducation permanente.

Ces débats utiliseront comme source de réflexion collective deux films dont les scénarios ont été écrits par des femmes immigrées - congolaises, marocaines, afghanes - au cours d’ateliers d’écriture au sein du Gaffi  :

Ne blesse pas mon corps deux fois, 2012

Douleurs et femmes, 2015 (Ce film est tiré du livre du même nom, sorti en 2014)

Les scénarios de ces films ainsi que les textes qui les ont inspirés ont été conçus par des femmes immigrées - congolaises, marocaines, afghanes - au cours d’ateliers d’écriture menés par Jérémie Piolat (anthropologue, auteur). Ces ateliers, se basant sur le travail d’écriture, ont toujours eu pour point de départ la mise en lumière :
-  des savoirs issus des cultures d’origine des femmes migrantes,
-  de la manière dont ces femmes composent et se recomposent au sein de la société d’accueil.

Dans ces films, les auteures nous racontent et pensent le temps, le rapport au corps, à la mort, l’accompagnement des nouveaux nés et des « anciens », l’austérité grandissante, et la possibilité de faire de son vécu, de ses souffrances, une force.
Mais au-delà et à partir des expériences qu’ils relatent, ces films mettent en évidence l’utilisation de la culture d’origine comme « source contemporaine de production de sens ». C’est en ce sens qu’ils peuvent jouer un rôle, peut-être déterminant,dans la prévention des blessures identitaires ; celles-là mêmes que les sciences sociales reconnaissent aujourd’hui comme une des sources de ce que l’on nomme désormais la « radicalisation ».

Pour toute information complémentaire en vue d’une rencontre, d’une prise de contact ou de l’organisation d’un débat au sein de votre structure, il est possible de contacter le GAFFI :

GAFFI asbl : 02/221 10 14
Jérémie Piolat : 0484822661
jpiola[at]gaffi.be