Le GBEN

Ouvrage "Penser la société à travers l’école"

par Léonard Guillaume et Jean-François Manil, tous deux membres du Groupe Belge d’Education Nouvelle

style='float:left;'>

Les défis auxquels les élèves, et ceux qui les accompagnent dans ce rôle, ont à faire face sont énormes. L’évolution du monde du travail et de l’emploi, la marchandisation et la privatisation de plus en plus marquée de l’enseignement, une certaine démission des élèves autant que des enseignants, le malaise lié au sens à donner à l’école en regard de l’évolution générale du monde témoignent d’orientations marquantes.

Se les approprier en tant que défis à relever est une tâche ardue, il faut en convenir. Pourtant, aussi ardue soit-elle, elle est passionnante en ce sens qu’elle positionne l’école au carrefour de l’histoire. Celle-ci peut prendre un rôle essentiel dans les orientations de notre monde.

Les deux auteurs, en fonction dans l’enseignement depuis de nombreuses années, sont aussi confrontés à ces évolutions. Ils ont décidé d’y réfléchir et de faire des propositions allant dans le sens d’une école qui essaie de toucher l’humain et de le remettre au centre de l’activité scolaire.

Pour ce, ils ont porté un regard quelque peu différent sur les discours et pratiques récurrents et les ont analysés avec le filtre de leurs partis pris : tous les hommes sont capables d’apprendre, de s’apprendre dans la perspective d’un monde moins agressif, moins excluant.

Leur posture n’a pas été celle de chercheurs, mais plutôt d’essayistes. Pétris de l’idée que l’école n’a pas pour fonction de sélectionner ni de rendre malheureux tant les élèves que les enseignants, ils proposent une lecture divergente mais ancrée dans l’histoire de la pédagogie.


Paru aux Editions Chronique Sociale, collection Pédagogie/Formation
n°ISBN : 978-2-85008-857-5

Les auteurs

Léonard Guillaume et Jean-François Manil sont tous deux instituteurs et animent deux écoles publiques dans la lignée de l’Éducation nouvelle. Masters en Sciences de l’Éducation, ils travaillent dans la formation initiale et continue des enseignants. En liaison avec leurs activités professionnelles, ils témoignent d’un vif engagement dans des groupes de recherche en pédagogie.